seminaire C.E.S.

1 Mars 2016

Intervention dans le séminaire du Centre d’Etudes Sociologiques (CES) de l’Université Saint-Louis Bruxelles, « Brassage des temps à Bruxelles. L’histoire comme vivier des possibles », Livia Cahn (USL-B), Chloé Deligne (ULB), Noémie Pons-Rotbardt (ULB), Nicolas Prignot (ULB) et Benedikte Zitouni (USL-B)

Une équipe présentera sa recherche autour des potagers et de l’agriculture urbaine à Bruxelles, expériences présentes et passées, en exposant le projet de livre qu’elle est en train d’élaborer à ce sujet. Il s’agit d’un livre à histoires multiples où l’on croise la grande épopée de l’industrialisation, la modernité et ses suites, le rapport à la subsistance et à la crise. Cette histoire est traduite en une série de récits localisés, chacun brassant plusieurs temporalités, alliant faits divers et éléments structurels afin d’ouvrir à des horizons variés et faire écho aux développements urbains d’aujourd’hui… Ainsi, le livre vise à reconnecter les potagers et l’agriculture urbaine aux enjeux oubliés ou du moins déconsidérés de l’alimentation et de la diversité en ville. Plusieurs questions pourront être abordées : un récit qui passe par « l’immédiateté de la présence sensible » pour reprendre l’expression de Walter Benjamin, peut-il prétendre avoir une valeur conceptuelle ou théorique ? Qu’est-ce que mélanger des présences sensibles variées ? Y a-t-il des terres à défendre ? Le matérialisme d’une part et la multiplication des perspectives d’autre part, peuvent-ils y aider ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *