Seminaire

Lieu d’échanges et d’apprentissages mutuels, ce séminaire veut mêler interventions, lectures et discussions sur des luttes passées ou contemporaines, mais aussi tenter un atelier d’écriture collective autour de questions écologiques qui nous concernent plus directement à Bruxelles.

En écologie, nous ne manquons pas tellement de cas où nous savons qu’une victoire a été possible. Mais ces histoires sont souvent minimisées, rendues à l’état de petits faits sans importance, ou pas assez importants en vue de l’ampleur des problèmes de demain.

Comment redonner de l’importance à ces luttes ? Comment les militants qui y ont participé ont-ils fait mémoire, comment peut-on aujourd’hui encore rendre signifiants ces récits que tant la critique que les industriels, ont, pour des raisons différentes, tendance à rendre insignifiants ? Qu’il s’agisse de tout mesurer à l’aune d’une révolution globale à venir ou de considérer ces événements comme de simples aléas d’un capitalisme auto-régulé et bienfaiteur, l’effet est toujours la minimisation de l’événement. Comment faire des récits et des contre-récits de ce qui a parfois volontairement été rendu marginal ? Comment écrire et redonner leur caractère fondamentalement politique à ces histoires ?

Nous souhaitons réunir des chercheurs, des acteurs militants et des associations environnementales pour explorer des cas de luttes emblématiques en matière d’écologie urbaine.